Manique

Barres asymétriques…

Cet exercice consiste à réaliser des figures de voltige entre deux barres rondes en bois d’une longueur de 2,40 m pour un diamètre de 4 cm, placées parallèlement à des hauteurs différentes (2,50 et 1,70 m), et écartées de 1,30 à 1,80 m. Les mouvements aux barres asymétriques sont très spectaculaires : «soleils» (grands tours en montant dos vers le sol et en descendant ventre vers le sol) et « lunes » (grands tours en montant ventre vers le sol et en descendant dos vers le sol) autour de la barre supérieure, lâchers et sorties acrobatiques.

Les barres sont le seul agrès de bras de la gymnastique artistique féminine. C’est un agrès physique, car les exercices se déroulent à la force des bras, en suspension ou en appui.

Mais la force physique ne suffit pas pour maîtriser les passages d’une barre à l’autre et les lâchers. Les barres sont aussi un agrès où se développent coordination et finesse pour parvenir à exploiter l’élasticité des barres. Il est très dur aux barres (comme à tous les agrès) de présenter un mouvement parfait. En France, Émilie Lepennec remporta le titre olympique aux barres asymétriques en 2004 à Athènes.

LES EXIGENCES

Généralités

L’exercice doit contenir les exigences de groupes d’éléments suivantes (0,50 pts attribués par EGE remplie) :

  1. Envol de la barre supérieure à barre inférieure
  2. Envol de la barre inférieure à la barre supérieure
  3. Envol à la même barre
  4. Tours proche de la barre
  5. Sortie

Lors d’une chute, une interruption de 30 secondes est autorisée avant la reprise de l’exercice.

Directives pour le contenu et la composition

L’exercice doit être composé d’éléments provenant de catégories différentes (bascules, grands tours, élans circulaires, tours stalders etc.). Une combinaison variée est obtenue par l’exécution d’éléments avec élan, envol et rotation, l’utilisation complète de l’agrès comprenant des éléments à l’extérieur, au-dessus, entre et au-dessous de la barre.

Le jury B effectue des déductions pour l’exécution (0,10 pts, 0,30 pts ou 0.50 pts). Les fautes de composition de l’exercice (par exemple absence d’un élément sans envol avec un tour de minimum 360° autour de l’axe longitudinal ou de deux prises différentes) sont des pénalisations appliquées par le jury A sur la note finale.