Archives pour la catégorie Techniques

Horaires Vacances de Février

Mardi 17 février
10H30 -12H30 cob
13H00 – 15H00 cob
13H30 – 15H00 cob
Benj G2
G1 GRANDES
Benj CE Poussines Inigym
Mercredi 18 février
10H30 -12H30 cob
13H00 – 15H00 cob
Benj G2 & Poussines CE
G1 GRANDES
Jeudi 19 février
10H30 -12H30 cob
13H00 – 15H00 cob
13H30 – 15H00 cob
Benj G2
G1 GRANDES
Benj CE Poussines Inigym
Vendredi 20 février
10H00 -16H30 cob
Stage Poussine Ruby, Nina, Emmeline, Charlotte, Lola
Prévoir pique-nique

 

Games of the XXIXth Olympiad in Bejing/China 2008

La Table de saut…

Chaque saut possède sa propre valeur en fonction de sa difficulté : la complexité du saut, l’envol, la tenue du corps et la réception. Cette dernière doit être bien contrôlée.
La note du saut résulte de la moyenne des deux sauts. Les jeunes filles doivent impérativement poser les deux mains sur la table de saut placée dans le sens de la piste d’élan. Après un très bref appui, elles réalisent une figure acrobatique dans l’espace.
Avant l’impulsion des deux pieds sur le tremplin, la gymnaste peut effectuer, si elle le désire, un élément préparatoire comme une rondade, mais surtout elle se doit d’assurer une réception la plus stable possible Dynamisme, amplitude, puissance et précision dans les rotations caractérisent les différentes phases.

Lors des Championnats du Monde 2001 à Gand, une nouvelle table de saut a été utilisée pour la première fois à la place du cheval traditionnel. Cette table de saut doit assurer une meilleure sécurité aux gymnastes, en leur permettant en même temps d’exécuter d’une manière optimale les difficultés techniques des sauts complexes.

LES EXIGENCES

Généralités

Cas particulier : la table de saut

Chaque saut a une valeur déterminée, en fonction de sa difficulté, conformément au tableau des sauts. Suivant la direction des envols et des salti et rotations effectués dans les envols les sauts sont classés dans cinq groupes différents :

  • Groupe I : Sauts sans salto (Renversement, Yamashita, Rondade) avec ou sans rotation longitudinale dans le 1er et ou le 2ème envol
  • Groupe II : Sauts par renversement avant avec ou sans rotation longitudinale de 1/1 tour (360°) dans le 1er envol, salto avant avec ou sans rotation longitudinale dans le 2ème envol
  • Groupe III : Sauts par renversement avec rotation longitudinale de ¼ -½ tour (90°-180°) dans le 1er envol (Tsukahara), salto arrière avec ou sans rotation longitudinale dans le 2ème envol
  • Groupe IV : Rondade (Yurchenko) avec ou sans rotation longitudinale de 1tour (360°) dans le1er envol, salto arrière avec ou sans rotation longitudinale dans le 2ème envol
  • Groupe V : Rondade avec rotation longitudinale de ½ tour (180°) dans le1er envol, salto avant avec ou sans rotation longitudinale dans le 2ème envol.

Tous les sauts doivent être exécutés avec impulsion des deux mains sur la table de saut. L’arrivée sur le tremplin peut s’effectuer à partir de la course d’élan ou à partir d’un élément préparatoire (ex : rondade). L’appel des deux pieds est obligatoire.

Le jury évalue les sauts selon quatre phases :

  1. le premier envol, la phase d’impulsion
  2. le deuxième envol, la réception

Pour déterminer sa note, le jury prend en considération la technique (par exemple précision des rotations), l’exécution (par exemple bras fléchis, jambes écartées), la hauteur et la longueur lors du deuxième envol, la réception ou le dynamisme.

Manique

Barres asymétriques…

Cet exercice consiste à réaliser des figures de voltige entre deux barres rondes en bois d’une longueur de 2,40 m pour un diamètre de 4 cm, placées parallèlement à des hauteurs différentes (2,50 et 1,70 m), et écartées de 1,30 à 1,80 m. Les mouvements aux barres asymétriques sont très spectaculaires : «soleils» (grands tours en montant dos vers le sol et en descendant ventre vers le sol) et « lunes » (grands tours en montant ventre vers le sol et en descendant dos vers le sol) autour de la barre supérieure, lâchers et sorties acrobatiques.

Les barres sont le seul agrès de bras de la gymnastique artistique féminine. C’est un agrès physique, car les exercices se déroulent à la force des bras, en suspension ou en appui.

Mais la force physique ne suffit pas pour maîtriser les passages d’une barre à l’autre et les lâchers. Les barres sont aussi un agrès où se développent coordination et finesse pour parvenir à exploiter l’élasticité des barres. Il est très dur aux barres (comme à tous les agrès) de présenter un mouvement parfait. En France, Émilie Lepennec remporta le titre olympique aux barres asymétriques en 2004 à Athènes.

LES EXIGENCES

Généralités

L’exercice doit contenir les exigences de groupes d’éléments suivantes (0,50 pts attribués par EGE remplie) :

  1. Envol de la barre supérieure à barre inférieure
  2. Envol de la barre inférieure à la barre supérieure
  3. Envol à la même barre
  4. Tours proche de la barre
  5. Sortie

Lors d’une chute, une interruption de 30 secondes est autorisée avant la reprise de l’exercice.

Directives pour le contenu et la composition

L’exercice doit être composé d’éléments provenant de catégories différentes (bascules, grands tours, élans circulaires, tours stalders etc.). Une combinaison variée est obtenue par l’exécution d’éléments avec élan, envol et rotation, l’utilisation complète de l’agrès comprenant des éléments à l’extérieur, au-dessus, entre et au-dessous de la barre.

Le jury B effectue des déductions pour l’exécution (0,10 pts, 0,30 pts ou 0.50 pts). Les fautes de composition de l’exercice (par exemple absence d’un élément sans envol avec un tour de minimum 360° autour de l’axe longitudinal ou de deux prises différentes) sont des pénalisations appliquées par le jury A sur la note finale.

Beam_and_feet_(close_shot)

La poutre…

La poutre est un agrès de gymnastique artistique féminine.

Une poutre mesure 5 mètres en longueur et 10 centimètres en largeur. Sa hauteur varie selon la catégorie de la gymnaste. Pour les catégories, dans les mouvements imposés de la Fédération sportive et culturelle de France (FSCF), la hauteur est de 1,05 m à 1,10 m pour les poussines, 1,15 m pour les jeunesses et 1,25 m pour les aînées.

LES EXIGENCES

Généralités

La durée de l’exercice ne peut pas dépasser 1’30 ». Dix secondes avant la durée maximale un signal sonore avertit la gymnaste. Un exercice trop long est pénalisé d’une déduction de 0,10 pts (si dépassement de 2 secondes ou moins) ou de 0,30 pts (si dépassement de plus de 2 secondes). Cette est règle est d’ailleurs valable pour tous les agrès

Note B maximum :

  • 10 pts si 7 éléments reconnus ou plus sont exécutés
  • 6 pts si 6 éléments reconnus sont exécutés
  • 5 pts si 5 éléments reconnus sont exécutés
  • 2 pts entre 1 et 4 éléments reconnus sont exécutés

Lors d’une chute de l’agrès , une interruption de 10 secondes est autorisée avant la reprise de l’exercice.

Les Exigences de Groupe d’Éléments

L’exercice doit contenir les exigences de groupes d’éléments suivantes (0,50 pts attribué par EGE remplie) :

  1. Liaison de 2 éléments gymniques différents dont un saut avec écart antéro- postérieur de 180°
  2. Tour sur une jambe
  3. Série acrobatique dont un salto
  4. Elément acrobatique avant/latéral et élément acrobatique en arrière
  5. Sortie

Directives pour le contenu et la composition

L’exercice doit être composé d’éléments et de liaisons acrobatiques (avec ou sans envol en avant, en arrière, sur le côté), d’éléments et de liaisons gymniques et chorégraphiques et d’éléments d’équilibre. Un changement harmonieux entre les catégories d’éléments, une alternance entre éléments gymniques et acrobatiques, un rythme varié, une construction et une exécution dynamiques de l’exercice sont également requis.

Le jury B effectue des déductions pour l’exécution (0,10 pts, 0,30 pts ou 0.50 pts)Les fautes d’expression artistique sont elles aussi prises en considération (chorégraphie, rythme et tempo).Les fautes de composition de l’exercice (par exemple absence d’un mouvement proche de la poutre ou plus d’un I/2 tour sur les 2 pieds) sont des pénalisations appliquées par le jury A sur la note finale.

Souplesse arrière, ATR

Le sol…

Cet exercice consiste à réaliser, sur un accompagnement musical, un programme d’une minute et demie, alternant des passages rythmés et acrobatiques et des passages plus gracieux et chorégraphiques, sur un praticable – de douze mètres sur douze (avec une bande de couleur – rouge le plus souvent- sur laquelle les gymnastes ne doivent pas marcher, sous peine de pénalité).

C’est au sol que les gymnastes peuvent le mieux exprimer leur talent artistique.

Il leur faut également faire preuve de qualités athlétiques et d’endurance pour enchaîner les éléments acrobatiques très variés. Cela en fait un exercice très complet.

Comme le saut de cheval, le sol est un agrès commun avec la gymnastique artistique masculine, mais les gymnastes masculins présentent leur mouvement sans accompagnement musical, ni chorégraphie.

LES EXIGENCES

Généralités

La durée de l’exercice ne peut pas dépasser 1’30 ». Un exercice trop long est pénalisé d’une déduction de 0,10 pts (si dépassement de 2 secondes ou moins), ou de 0,30 pts (si dépassement de plus de 2 secondes). Une déduction est appliquée sur le maximum de la note B pour exercice trop court

Note B maximum :

  • 10 pts si 7 éléments reconnus ou plus sont exécutés
  • 6 pts si 6 éléments reconnus sont exécutés
  • 5 pts si 5 éléments reconnus sont exécutés
  • 2 pts entre 1 et 4 éléments reconnus sont exécutés

Une sortie du praticable,

  • qu’elle soit du pied ou de la main, entraîne une déduction de 0,10 pts (un pied ou une main),
  • 0,30 (deux pieds ou deux mains),
  • 0,50 pts (réception en dehors du praticable).

Exigences de Groupe d’Éléments

L’exercice doit contenir les exigences de groupes d’éléments suivantes (0,50 pts attribués par EGE remplie):

  1. Passage gymnique de 2 éléments minimum, dont un saut avec écart antéro-postérieur de 180°
  2. Série acrobatique avec deux salti différents
  3. Deux saltos dans des directions différentes : avant/latéral et arrière
  4. Salto avec double rotation transversale et salto avec rotation longitudinale
  5. Sortie

Directives pour le contenu et la composition

L’exercice doit être composé d’éléments et de séries acrobatiques (avec ou sans envol en avant, en arrière, sur le côté), d’éléments et de liaisons gymniques et chorégraphiques. Un changement harmonieux entre les éléments gymniques et acrobatiques, un rythme varié et une chorégraphie correspondant au caractère de la musique sont nécessaires. Enfin, l’harmonie entre la musique et le mouvement ainsi qu’une utilisation variée de toute la surface du praticable sont de rigueur. Le jury B effectue des déductions pour l’exécution (0,10 pts, 0,30 pts ou 0.50 pts).

Les fautes d’expression artistique sont elles aussi prises en considération (chorégraphie, expression du thème de la musique à travers le mouvement, rythme et tempo). Les fautes de composition de l’exercice (par exemple absence d’un tour sur une jambe ou d’un mouvement près du sol) sont des pénalisations appliquées par le jury A sur la note finale.