Games of the XXIXth Olympiad in Bejing/China 2008

La Table de saut…

Chaque saut possède sa propre valeur en fonction de sa difficulté : la complexité du saut, l’envol, la tenue du corps et la réception. Cette dernière doit être bien contrôlée.
La note du saut résulte de la moyenne des deux sauts. Les jeunes filles doivent impérativement poser les deux mains sur la table de saut placée dans le sens de la piste d’élan. Après un très bref appui, elles réalisent une figure acrobatique dans l’espace.
Avant l’impulsion des deux pieds sur le tremplin, la gymnaste peut effectuer, si elle le désire, un élément préparatoire comme une rondade, mais surtout elle se doit d’assurer une réception la plus stable possible Dynamisme, amplitude, puissance et précision dans les rotations caractérisent les différentes phases.

Lors des Championnats du Monde 2001 à Gand, une nouvelle table de saut a été utilisée pour la première fois à la place du cheval traditionnel. Cette table de saut doit assurer une meilleure sécurité aux gymnastes, en leur permettant en même temps d’exécuter d’une manière optimale les difficultés techniques des sauts complexes.

LES EXIGENCES

Généralités

Cas particulier : la table de saut

Chaque saut a une valeur déterminée, en fonction de sa difficulté, conformément au tableau des sauts. Suivant la direction des envols et des salti et rotations effectués dans les envols les sauts sont classés dans cinq groupes différents :

  • Groupe I : Sauts sans salto (Renversement, Yamashita, Rondade) avec ou sans rotation longitudinale dans le 1er et ou le 2ème envol
  • Groupe II : Sauts par renversement avant avec ou sans rotation longitudinale de 1/1 tour (360°) dans le 1er envol, salto avant avec ou sans rotation longitudinale dans le 2ème envol
  • Groupe III : Sauts par renversement avec rotation longitudinale de ¼ -½ tour (90°-180°) dans le 1er envol (Tsukahara), salto arrière avec ou sans rotation longitudinale dans le 2ème envol
  • Groupe IV : Rondade (Yurchenko) avec ou sans rotation longitudinale de 1tour (360°) dans le1er envol, salto arrière avec ou sans rotation longitudinale dans le 2ème envol
  • Groupe V : Rondade avec rotation longitudinale de ½ tour (180°) dans le1er envol, salto avant avec ou sans rotation longitudinale dans le 2ème envol.

Tous les sauts doivent être exécutés avec impulsion des deux mains sur la table de saut. L’arrivée sur le tremplin peut s’effectuer à partir de la course d’élan ou à partir d’un élément préparatoire (ex : rondade). L’appel des deux pieds est obligatoire.

Le jury évalue les sauts selon quatre phases :

  1. le premier envol, la phase d’impulsion
  2. le deuxième envol, la réception

Pour déterminer sa note, le jury prend en considération la technique (par exemple précision des rotations), l’exécution (par exemple bras fléchis, jambes écartées), la hauteur et la longueur lors du deuxième envol, la réception ou le dynamisme.